Accueil

Communication du canton sur la pollution de l’air: beaucoup de brassage d’air mais pas d’action!

Le département du territoire et de l’environnement a communiqué ce jour sur la qualité de l’air, à l’occasion de l’inauguration d’une nouvelle station de mesure sur le territoire de la commune de Lausanne.

L’absence de révision du plan de mesures devient de plus en plus problématique.

L’ATE fait recours à Chavannes-près-Renens

L’Association transports et environnement Vaud (ATE Vaud) vient de recourir en justice contre la levée de son opposition au plan de quartier “En Dorigny”, déposée dans le cadre de la mise à l’enquête.

C’est un projet important en termes de développement de l’agglomération. L’ATE ne s’oppose pas à sa réalisation, mais conteste la légalité et le bien-fondé de certains éléments. Elle conteste notamment :

- l’exception faite au centre commercial en matière de dotation en places de parc. Il existe une norme, d’ailleurs mentionnée dans le dossier à l’enquête et nous demandons sa stricte application;

- le danger que représente la sortie des voitures  pour les piétons et les cyclistes venant des Hautes Ecoles;

- le manque de coordination avec le Canton, s’agissant de la requalification de la route cantonale qui, bien de traversant à la fois le futur quartier et le futur Campus Santé, reste limitée à 80 km/h.

- le dépassement des normes admises en termes de bruit et de qualité de l’air.

Le recours a été déposé à la Cour de droit administratif et public (CDAP) durant le délai de recours.

L’ATE soutient l’association Bus alpin

En Suisse, les transports publics desservent une grande partie du pays. Cependant, il existe des lacunes, en particuliers dans les régions de montagne.

Plusieurs destinations sont mal ou pas du tout raccordées au réseau des transports publics. Car les lieux comptant moins de 100 habitants ne bénéficient pas d’un soutien financier pour le trafic régional. Ainsi, des destinations touristiques attractives ne peuvent pas proposer un service de transport en commun à leurs hôtes et souffrent d’engorgements provoqués par le trafic individuel motorisé.

Bus alpin promeut les transports publics dans les régions de montagne suisses qui ne peuvent bénéficier d’une indemnisation pour cette prestation. Elle contribue à poser les fondements d’un tourisme durable et proche de la nature. Cette année encore, les organisations porteuses du projet proposent des vacances inoubliables aux visiteurs des treize régions desservies par le bus alpin.

Bus Alpin permet d’accéder à de charmantes régions touristiques isolées grâce aux transports publics. En bus vers les lieux de randonnée!

L’ATE soutient l’association Bus alpin.

www.busalpin.ch